Share

Restaurant scolaire à Plédran

Restaurant scolaire à Plédran

LE PROJET EN DETAILS

+ MAÎTRE D’OUVRAGE
COMMUNE DE PLÉDRAN

+ ARCHITECTE MANDATAIRE
COLAS DURAND

+ ARCHITECTE ASSOCIÉ
BOULANGER – LE DENMAT

+ SITE
RUE DES ÉCOLES À PLÉDRAN / CÔTES D’ARMOR (22) / BRETAGNE

+ PROGRAMME
CONSTRUCTION D’UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D’UNE UNITÉ DE PRODUCTION CULINAIRE

+ CALENDRIER
2017

+ SURFACE UTILE
1558 M²

+ MISSION
CONCOURS SUR ESQ

+ COÛT
3 300 000 € HT

+ PARTENAIRES
M2C/ ARMOR INGÉNIERIE/ LOTOUX ESPACE INGÉNIERIE/ PROCESS CUISINES/ ACOUSTIBEL

+ SYSTÈME CONSTRUCTIF
OSSATURE MIXTE BOIS ET BÉTON (CHARPENTE BOIS TYPE KLH), FAÇADE RIDEAU

+ MESURES ENVIRONNEMENTALES
ORIENTATION FAVORABLE AUX APPORTS SOLAIRES, ISOLATION THERMIQUE RENFORCÉE, VENTILATION DOUBLE FLUX

Pour accompagner la construction d’un nouveau groupe scolaire sur la commune de Plédran, la municipalité a prévu la construction d’un restaurant scolaire et d’une unité de production culinaire.
Le futur projet s’implante sur le plateau haut de la ville qui accueille de nombreux équipements structurants liés à
l’enfance : école et accueil périscolaire. Cette localisation assure une cohérence urbaine et permet la mutualisation des services liés à l’accueil des enfants. Il est également initié une démarche plus globale de requalification de la rue des Ecoles, principal axe reliant le centre-ville.
Le terrain comprend une construction traditionnelle existante, celle de l’ancienne école élémentaire située à l’angle de la rue des Ecoles et de la rue du Chalonge. L’occasion également d’engager la revalorisation de ce patrimoine bâti en cœur de ville.

Notre approche urbaine et architecturale présente un projet ouvert sur l’espace public, assurant porosité et dialogue entre le restaurant scolaire et la nouvelle école construite en face. Le terrain présente une déclivité importante du sud vers le nord. Le projet s’organise ainsi sur deux niveaux en s’inspirant de l’agencement actuel du site. La cour et l’accès principal sont sur le plateau haut, aux côtés du bâti existant investit par la salle à manger des adultes. Les salles de restauration des enfants et la cuisine sont en contrebas.
Au premier plan depuis la rue des Ecoles, la cour existante orientée sud est dédiée à l’accueil des élèves. Elle fait également face à la nouvelle école et crée une mise à distance entre le restaurant scolaire et l’espace public. Ce “vide” dessert et lie l’ensemble des entités du projet. Depuis la cour, les élèves accèdent au restaurant par un emmarchement ou par une rampe adaptée qui longe la rue du Chalonge. Deux ambiances définissent cette cour : une zone minérale le long du bâti existant, plutôt dédiée aux jeux et un jardin pédagogique longé par la rampe d’accès, davantage propice aux temps calmes.
Sur le plateau bas, les salles de restauration sont implantées en limite de la rue du Chalonge et bénéficient d’une orientation sud-ouest. Elles profitent ainsi des apports solaires pour une atmosphère chaleureuse. A l’intérieur, la simplicité du fonctionnement est privilégiée et les flux sont optimisés. Un hall commun dessert les salles de restauration où les séparations sont limitées afin de favoriser une modularité de l’espace. Chacune des salles comprend une sortie indépendante.
La cuisine centrale est plus en retrait et peu visible depuis l’espace public, une localisation qui correspond davantage à cette partie du programme plus technique. Ses accès de services se font au nord, par la rue du Chalonge.

Le projet architectural s’inspire de la topographie doucement chahutée du site et privilégie une démarche environnementale. Ainsi, le restaurant scolaire vient se glisser sous une vaste toiture végétalisée dont les inclinaisons s’inspirent des formes géologiques. Cette nappe s’avance sur la cour pour former le préau.
Le principal matériau de construction est le bois. Il est employé en structure sous forme de panneaux préfabriqués et en bardage. Placé devant la façade rideau orientée sud-ouest, le bardage bois ajouré permet de réguler les apports solaires. Il se prolonge au-delà de la façade pour dessiner la clôture d’enceinte de la cour. Véritable composante architecturale, cette clôture lie les différents espaces, accompagne la rampe qui descend au restaurant et distance le projet de la rue en créant un écrin sécurisé au milieu de la ville. Elle agit comme un filtre ajouré, une protection douce entre l’extérieur et l’intérieur du projet, générant des jeux de transparence, de lumière et un effet cinétique depuis l’espace public. Ce traitement uniforme de la façade simplifie l’image architecturale valorisant ainsi le bâti existant en arrière-plan. Cette sobriété d’écriture et la valorisation de matériaux naturels et intemporels permettent à l’ancien et au contemporain d’exister l’un à côté de l’autre en l’harmonie. Le contraste des géométrie et des masses permet d’assurer un équilibre global de l’ensemble : l’horizontalité du restaurant scolaire révèle la verticalité du bâti existant, la massivité de la bâtisse ancienne dialogue avec la légèreté visuelle du nouveau restaurant.

A l’intérieur des salles à manger, par souci de confort acoustique et de qualité esthétique, les plafonds sont en bois. Ils suivent le jeu des inclinaisons de la toiture en apportant un dynamisme et un caractère ludique à l’intérieur de ces espaces destinés aux enfants.