Share

EHPAD Le Soleil d’Or à Plessala

EHPAD Le Soleil d’Or à Plessala

LE PROJET EN DETAILS

+ MAÎTRE D’OUVRAGE PRIVÉ
CCAS du Mené

+ ARCHITECTE MANDATAIRE
Colas Durand architectes

+ SITE
Plessala (22)

+ PROGRAMME
Réhabilitation/Restructuration et extension de l’EHAPD “Le Soleil d’Or”

+ CALENDRIER
Concours en 2019

+ SURFACE UTILE
2196 m²

+ MISSION
Base

+ COÛT
3 500 000 € HT

+ PARTENAIRES
EGIS, Acoustibel

L’EHPAD “Le Soleil d’Or”, situé au cœur du bourg de Plessala occupe une place centrale dans la commune. La parcelle, entre la rue du Calvaire au Nord et la rue de la Fontaine St Père au Sud, présente une topographie chahutée (déclivité importante). L’entrée officielle de l’établissement au Nord n’est pas utilisée comme telle. Requalifier cette entrée est devenu l’un des enjeux de ce projet. Un autre enjeu consiste à redonner cohérence, lisibilité et confort à cet équipement qui souffre de maux divers (inconforts thermiques et visuels, manque de hiérarchie des lieux…). Il en découle une qualité d’équipement difficilement identifiable, un site peu lisible et une utilisation malaisée pour les besoins de l’EHPAD. Servir le confort d’usage réclamerait un bâtiment unitaire avec une entrée facilement identifiable et un fonctionnement fédérateur. Actuellement les différentes entrées non surveillées, les véhicules stationnés au plus près du bâtiment et les 3 accès à l’équipement créent un sentiment de confusion sur un site qui ne demande qu’à être repensé. La végétation assez présente en frontière sud offre un agrément de qualité, un atout important qu’il convient de maintenir et de renforcer.

Offrir aux utilisateurs un équipement fonctionnel où l’éclairage naturel est présent dans tout l’établissement est également un enjeu. Les circulations, les salles de bains en façade, les bureaux, les cuisines sont positionnées pour bénéficier de cette lumière naturelle. En plus de cet apport lumineux, l’extension proposée intègre les principes des bâtiments bioclimatiques et passifs. Le projet s’organise sur 2 niveaux pour des raisons d’insertion dans le site et de fonctionnalité, en proposant des liaisons les plus courtes possibles entre existant et extension.

La nouvelle organisation spatiale du site permet de distinguer les flux et les accès. Accès techniques au Sud pour desservir la restauration, accès public à l’Ouest pour l’accueil des visiteurs et du pôle administratif avec son stationnement dédié. Un parvis, plutôt minéral, participe à l’identification de l’entrée et accompagne le visiteur en donnant un statut plus institutionnel à l’équipement. Cette nouvelle configuration des lieux est aussi le moyen de végétaliser davantage le site et le cœur de la parcelle. Les voitures sont ainsi mises à distance des fenêtres du bâtiment ; un jardin est créé entre l’extension et le restaurant. Les résidents peuvent alors manger avec vue sur l’espace paysager. Sécurisé, le jardin leur permet de sortir en toute sérénité, à l’abri des vents dominants, tout en bénéficiant de la vue et du soleil. Sous le volume de la salle d’animation et en continuité avec le jardin au cœur de l’établissement, l’abri extérieur offre un espace d’entre deux propice à un temps de pause et d’échange. De l’ombrage créé par le bâtiment permet aussi de se détendre dans le jardin.

Notre proposition architecturale, résolument contemporaine et tournée vers l’avenir, puise sa réponse dans la réinterprétation des matériaux locaux et naturels. Une architecture efficace, aux volumes sobres et aux lignes épurées vient s’inscrire avec bienveillance dans ce lieu à la topographie marquée. L’utilisation d’une vêture bois en façade permet une intégration dans ce site en partie végétalisé.